Actualité précédente
Actualité suivante

Mieux prendre en charge les assurés demandeurs d’emploi

Le 3e frein à la recherche d’un emploi ou à la reprise d’une activité concerne les problématiques de santé, derrière les difficultés financières ou de logement. Faciliter l’accès aux soins doit devenir, lorsque cela est nécessaire, un préalable à la recherche d’emploi. Pour mieux prendre en charge les assurés demandeurs d’emploi, Maxime Rouchon, directeur de la CPAM du Bas-Rhin et Claude Rouillon directeur territorial Pôle emploi Bas-Rhin et Isabelle Lustig, directrice de la Carsat Alsace-Moselle ont signé une convention de partenariat le 29 juin.

Une meilleure orientation des publics

Comment calculer les indemnités journalières ? Quelles sont les aides financières mobilisables auprès de Pôle emploi ? Quels sont les dispositifs d’accompagnement proposés par la caisse primaire et le service social de la Carsat ? 300 conseillers de la CPAM et de Pôle emploi ont été formés au mois de juin à ces questions. En effet, une meilleure connaissance des services et accompagnements proposés permettra une meilleure orientation des assurés demandeurs d’emploi dans leur parcours.

Au quotidien, les référents d’un organisme pourront solliciter leur homologue afin de résoudre sans délais les difficultés administratives rencontrées par les assurés demandeurs d’emploi.

Pour réduire les freins au retour à l’emploi liés à la santé, les demandeurs d’emploi seront informés des actions de prévention dont ils peuvent bénéficier. Par exemple : le bilan de santé gratuit auprès du Centre d’examens de santé de la MGEN. Pour aller plus loin, Pôle emploi pourra signaler des situations de renoncement aux soins, déclenchant une prise en charge attentionnée des demandeurs d’emploi par la Mission accompagnement santé de la CPAM.

Une attention particulière portée aux demandeurs d’emploi en arrêt de travail et aux personnes susceptibles de perdre leur emploi

Comme tout assuré qui rencontre des difficultés, les demandeurs d’emploi peuvent être accompagnés par le service social de l’Assurance Maladie. Bénéficient également d’un accompagnement, les personnes :

  • suivies par le service social en raison d’un arrêt de travail prolongé;
  • dont l’état de santé pourrait entraîner un licenciement pour inaptitude.

Afin de prévenir la perte de l’emploi pour des raisons de santé, le service social effectuera des signalements aux équipes de Pôle emploi pour une prise en charge attentionnée.

Après un arrêt de travail, notamment lorsque l’état de santé d’un assuré nécessite une reconversion professionnelle et qu’il présente un risque de désinsertion professionnelle, le service social propose un accompagnement personnalisé. Ce dernier permet de construire un projet professionnel adapté. Ce dispositif dit « PDP » (prévention de la désinsertion professionnelle) organise l’intervention coordonnée :

  • de la caisse primaire d’assurance maladie ;
  • de son service médical ;
  • du service social et du service prévention des risques professionnels de la Carsat Alsace-Moselle.

Dans ce cadre, l’Assurance Maladie peut prendre en charge :

  • des bilans de compétence ;
  • des formations;
  • ou encore des aménagements du poste de travail.

Depuis quelques mois, la caisse primaire du Bas-Rhin a également signé une convention avec l’Institut universitaire de réadaptation Clémenceau (groupe UGECAM) pour le financement de bilans de capacités professionnelles.

Lire aussi ...

22/12/2020

Le service social de l’Assurance Maladie

Le service social est un service de la Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail (Carsat) Alsace-Moselle, mais [...]

10/12/2019

Bénéficier d’un examen de santé gratuit (EPS) à Strasbourg

Les assurés Bas-Rhinois peuvent bénéficier chaque année d’un examen de prévention en santé gratuit au centre d’examens de la MGEN [...]

10/12/2019

Accompagner une personne qui ne peut pas se soigner

Malgré la qualité reconnue du système de santé français, certaines personnes renoncent encore à des soins qui leur sont nécessaires. [...]