Article précédent
etudiants, relais, crous, jeunes, prevention, ameli, strasbourg, cpam

L’Assurance Maladie et la santé des jeunes de moins de 25 ans

L’Assurance Maladie protège la santé des jeunes de moins de 25 ans qu’ils soient apprentis ou étudiants, français ou étrangers. La CPAM du Bas-Rhin propose des sessions de formation sur les thématiques importantes pour les jeunes assurés aux partenaires locaux. Retrouvez ci-dessous un résumé des thématiques abordées et les supports d’information mis à disposition par la CPAM.

Sommaire de l’article :

  1. Les programmes de prévention en santé à destination des jeunes et des étudiants
  2. Faire des démarches auprès de la CPAM quand on est étudiant ou apprenti
  3. Relayer les informations auprès des jeunes de 16 à 25 ans

 

Les programmes de prévention en santé à destination des jeunes et des étudiants

L’Assurance Maladie propose différents programmes d’accompagnement sur les questions de santé touchant spécifiquement les jeunes de 16 à 25 ans. Ces consultations ou examens sont pour la plupart gratuits.

1. L’examen de prévention en santé au Centre d’examens de santé de la MGEN

Cet examen est totalement pris en charge par l’Assurance Maladie. Dans le Bas-Rhin, il faut se rendre sur rendez-vous au Centre d’examens de santé, rue du Pont aux chats à Strasbourg pour en bénéficier. Les jeunes peuvent donc faire un point sur leur santé et poser leurs questions à une équipe médicale en toute confidentialité. Parmi les thématiques abordées spécifiquement avec les jeunes figurent :

  • Le tabagisme et autres addictions (drogues, alcool) ;
  • Le dépistage du surpoids et de l’obésité ;
  • Le bien-être ;
  • La vie affective et sexuelle ;
  • L’accès aux droits et aux soins.

2. L’accès à la contraception anonyme et gratuit pour les mineures

Afin d’éviter les grossesses non désirées, les jeunes filles mineures peuvent obtenir un moyen de contraception de manière anonyme et gratuite. Cette mesure de prévention concerne le parcours de suivi ainsi que l’éventuelle contraception d’urgence.

La contraception des adolescentes est gratuite et protégée par le secret. Les jeunes filles mineures, quel que soit leur âge, suivent un parcours pris en charge par l’Assurance Maladie. Elles n’ont pas à avertir leurs parents ou responsables légaux. Attention, la prise en charge se fait sur la base des tarifs de la Sécurité sociale et ne concerne pas d’éventuels dépassements d’honoraires. Pour trouver un professionnel de santé et connaitre ses tarifs, les jeunes filles peuvent utiliser l’annuaire santé de l’Assurance Maladie.

Le parcours de suivi comporte plusieurs étapes :

  • Un premier rendez-vous médical portant sur la contraception ;
  • Une consultation de suivi réalisée par un médecin ou une sage-femme lors de la première année d’accès à la contraception ;
  • À partir de la 2e année, une consultation par un médecin ou une sage-femme, en vue d’une nouvelle prescription de contraception ou d’examens biologiques  ;
  • Les contraceptifs remboursables ;
  • Les actes donnant lieu à la pose, au changement ou au retrait d’un contraceptif ;
  • Certains examens de biologie médicale liés à la contraception (prise de sang).

Les jeunes filles mineures peuvent aussi accéder à une contraception d’urgence anonyme et gratuite. Cette méthode contraceptive d’urgence dite « pilule du lendemain » peut s’obtenir gratuitement, sans prescription médicale, et sans présenter de carte Vitale. Les adolescentes ou jeunes femmes peuvent se rendre :

  • En pharmacie ;
  • Dans un centre de planification familiale ;
  • Au service de médecine scolaire.

3. Les examens de suivi bucco-dentaire M’T dents

Avec M’T dents, les jeunes de 18, 21 et 24 ans bénéficient d’un examen et de soins chez le dentiste gratuits. Ils reçoivent un formulaire de l’Assurance Maladie par courrier ou directement sur leur compte ameli. En présentant le formulaire et leur carte Vitale chez le dentiste, ils ne payent ni la consultation, ni les soins qui en découlent dans un délais de 9 mois. Il est possible de consulter un chirurgien dentiste en cabinet de ville ou à l’hôpital.

Avant 18 ans, ce sont les parents des enfants ou adolescents (à 3, 6, 9, 12 et 15 ans) qui reçoivent directement le formulaire de prise en charge.

Pour en savoir plus, consultez l’article ameli > M’T dents, des rendez-vous offerts chez le dentiste. 

Faire des démarches auprès de la CPAM quand on est étudiant ou apprenti

En devenant apprenti, on devient assuré

Les apprentis bénéficient des mêmes droits à une protection sociale que les salariés. Cela signifie donc que les apprentis ont droit à des indemnités journalières versées par la CPAM en cas d’arrêt maladie, de congé maternité ou d’accident du travail. Pour recevoir leurs versements le plus rapidement possible en cas d’arrêt de travail, les apprentis doivent s’assurer de bien être affilié à la CPAM. Si les apprentis ont déjà travaillé, ils n’ont aucune démarche à effectuer. S’ils n’ont jamais travaillé, alors ils doivent informer la CPAM du Bas-Rhin de leur nouvelle situation.

Pour en savoir plus sur les démarches et formulaires à remplir pour les apprentis, consultez l’article ameli > Apprentis, les modalités de votre prise en charge.

Étudiants, souriez, vous êtes assurés

Les étudiants français n’ont aucune démarche à faire auprès de l’Assurance Maladie. Ils deviennent assurés à partir de 18 ans après avoir été ayant-droits de leurs parents.

Les étudiants étrangers doivent s’inscrire sur le site etudiant-etranger.ameli.fr et fournir plusieurs justificatifs :

  1. Une copie de passeport ou de carte d’identité ;
  2. Un titre de séjour ;
  3. Une copie intégrale de l’acte de naissance (à demander au consulat) ;
  4. Une attestation de scolarité pour l’année en cours ;
  5. Un numéro de compte IBAN ;
  6. Toute pièce complémentaire en fonction du pays d’origine.

Ils bénéficieront d’une attestation provisoire, suivie de la délivrance d’un numéro de Sécurité sociale.

Les 5 bons réflexes pour être bien protégés :

assurance maladie, jeunes, santé, étudiants

 

Les étudiants ressortissants de l’Union Européenne (UE), de l’Espace économique européen (EEE) ou de la Suisse peuvent choisir d’être remboursés par leur pays d’origine en demandant une Carte européenne d’assurance maladie (CEAM).

 

Relayer les informations auprès des jeunes de 16 à 25 ans

Si vous souhaitez remettre de la documentation papier à d’autres jeunes, la CPAM met à votre disposition de nombreux supports d’information. Vous pouvez les commander et vous les faire livrer gratuitement via notre module de > Commande de supports. Il peut s’agir de dépliants ou d’affiches.

Parmi les supports en commande, retrouvez :

  • Une affiche et un dépliant sur la prise en charge anonyme et gratuite des moyens de contraception pour les mineures ainsi qu’une carte rappelant les numéros et lieux utile pour obtenir une contraception d’urgence ;
  • Des mémos à destination des étudiants sur les démarches d’affiliation pour les étudiants et notamment les étudiants étrangers ;
  • Les fiches pratiques « Les essentiels » sur l’examen bucco-dentaire gratuit, le renoncement aux soins, le compte ameli, la Complémentaire santé solidaire, etc.

L’Assurance Maladie met également à disposition des vidéos pédagogiques à relayer sur les réseaux sociaux :

 

1. Les principaux services du compte ameli pour les moins de 25 ans :

 

 

2. Les 5 bons réflexes pour les étudiants :

Rendez-vous directement sur la chaîne youtube de l’Assurance Maladie pour plus de vidéos sur les bons réflexes.

 

 

3. Démarches et bons réflexes pour les étudiants étrangers, vidéo sous titrée en anglais :

 

 

Lire aussi ...

10/12/2019

Bénéficier d’un examen de santé gratuit (EPS) à Strasbourg

Les assurés Bas-Rhinois peuvent bénéficier chaque année d’un examen de prévention en santé gratuit au centre d’examens de la MGEN [...]

11/02/2020

Complémentaire solidaire : focus sur le foyer et les jeunes de moins de 25 ans

La demande de Complémentaire santé solidaire ou C2S (ex CMUC ou ACS) peut s'effectuer depuis le compte ameli ou en [...]

02/06/2020

Questions sur les droits, les démarches, les remboursements : où trouver des réponses ?

Les questions sur les droits et démarches (indemnités journalières, congé maternité, Régime local, avancée d'un dossier de Complémentaire santé solidaire) [...]